Pendant ces 2 ans – Coté Bar


Après avoir visiter plusieurs quartiers durant nos 3 mois d’immersion, et aussi a notre arrivée, nous confirmer le choix 1 : Prospect Park

Mai ou est ce quartier ? Prospect Park est bien plus qu’un simple quartier, c’est un petit village ou tout le monde se connait, il n’y a pas de gratte-ciel, non non, ici le principal building est le brownstone. A cote nous avons un grand parc, et c’est un quartier assez calme et familial.

Park Slope - Wikipedia

Nous ne sommes pas dans le quartier de Dumbo près du pont de Brooklyn, mais plus dans les terres.

Nos recherches se portent sur la 5th t la 7th avenue, les plus commerçantes, l’objectif de nos journées est d’arpenter ces avenues à la recherche de locaux libres, les envoyer à Stéphane Brenot, pour voire ensuite leur faisabilité.

Le plus gros souci que nous avons eu est l’étroitesse des espaces. Nous devons installer un bar ET une piste de pétanque, donc il nous faut quelque chose de large. Ici il y a beaucoup de chose étroit et long.

Le plus étrange dans cette histoire est que nous avons visite le bon local de suite, mais nous avons préféré en visiter d’autre pour comparer.

Dans l’ensemble pour la surface que l’on veut ce n’est pas moins de $6000/mois, oui oui. Alors je propose que cette visite ait été faite en 2018. Pour ça je n’ai pas de jardin, beaucoup trop cher.

La chance que nous ayons eu avec ce local c’est de tomber sur des super propriétaires, 3 sœurs, il n’y avait quasiment pas de travaux, seulement de la rénovation, et de beaux murs en briques.

Le moins avec ce local, et que nous avons appris qu’après, les travaux menés par les propriétaires n’ont jamais été clôturer, et ça, ça va nous flinguer 6 mois de temps.

Quand vous trouver le local un jeu de ping-pong se fait en 1er temps par les agents immobilier pour trouver les termes commerciaux qui conviennent à tout le monde.

Stéphane nous a baisse le loyer de $1000 par mois, nous a eu 5 mois de loyer gratuit, et surtout si notre visa n’était pas validé nous pourrions sortir du bail.

Une fois ces termes valide par les deux parties, l’écriture du bail part aux avocats, et de la un nouveau jeu de ping-pong repart pour affiner les termes, comme la garantie personnelle qui a une durée, pour nous, nous avons 4 mois de garantie, dont 1 mois qui sera débloque au bout de 1 an.

Une fois que tout le monde est content, on passe à la signature et aux chèques certifies. Alors la sortir les dollars ça va encore couter cher.

Petit calcul pour vous donner une idée :

Le loyer $6000/mois, on donne 4 mois de caution et un mois d’avance, tadadadadada

Map of Park Slope, Brooklyn, NY | Brooklyn map, Park slope brooklyn, Map

$30.000 à sortir du compte en une fois. Gloup’s !

Donc nous signons notre bail de 10 ans (visa de 5 ans, oui pas très logique) le 14 février 2019, ouvrons le compte professionnel.

Remise des clé mai 2019.

C’est partie pour les travaux, notre architecte a déjà visité les lieux, nous faisons une bonne partie des travaux, comme expliquer il s’agit que de la mise en place, les plans d’archi nous servent à avoir une vie d’ensemble, et d’avoir des plans pour les différents corps de métier, et pour le dépôt de permis.

Jusqu’ici tout allait bien, quand … nous nous apercevons que les anciens travaux n’ont pas été terminés ! Souvenez-vous, un poil plus haut dans mon récit.

Pourquoi ça gène ? Ici si les travaux ne sont pas clos après un certain moment, ici 2 ans, le local devient atypique. Etant devenu atypique, le département des travaux demande un maitre d’œuvre avec une assurance plus importante, $50.000 au lieu de $20.000 habituellement.

Sauf que nous avions déjà verse une avance a un maitre d’œuvre, recommande par l’architecte d’ailleurs, qui n’a pas pu changer d’assurance.

Pour nous dire cela il a mis 3 mois, et qu’il ne pouvait pas nous rembourser les $15.000 déjà verse. Alors là on a vue rouge, mais malgré nos relances, les relance de l’architecte, notre cher maitre d’œuvre n’avait plus les moyens de nous rembourser. C’est partie en « j’ai déjà payer mes gars blablabla », bref vous l’aurez compris nous avons perdu 3 mois et $15.000 pour rien.

Surtout n’oubliez pas de bien vous entourer, et même si c’est le cas vous n’êtes pas a l’abris d’une entourloupe, donc prévoyez large quoi !

Après tant de temps et de frustration, nous avons eu la chance de rencontre Vincent un nouveau maitre d’œuvre, qui nous a fait un prix d’ami d’ami, ce qui a permis de ne pas dépasser le budget malgré tout.

Si vous comptez bien nous en sommes au début des travaux avec Vincent au mois fin aout.

Après tout ça j’ai envoyé Davy et les enfants en France pour deux mois, et mois je continue les travaux, pas d’emballement je finis la peinture.

En septembre nous commençons l’électricité et la plomberie, et mois et Davy la piste de pétanque, et le bar, ce fut assez rapide, en novembre c’était fini.

Une fois les travaux finis nous demandons la clôture du permis pour avoir une lettre spécifique qui indique que ce local est bien un futur restaurant.

Oui mais voila …. Nous ne pouvons pas clôturer notre permis, sans que le permis des propriétaires ne le soit pas. Oui toujours pas, on en parle depuis 6 mois mais personne ne semble être au courant de leur côté.

Aux vues du problème, et ayant déjà commencé à payer les $6000 de loyer par mois je commence à rire jaune.

Les propriétaires nous offrent un mois de plus. Mais en février ne voyant pas la situation se résoudre j’envoie le mail qui sauvera le bar, mais ça c’est une autre histoire.